Comment sortir de la dépendance affective ?

SONY DSCParmi les questions que je reçois le plus souvent se trouve la question “Comment puis-je sortir de la dépendance affective ?”. L’auteur de ce message, en général, me décrit la situation douloureuse qu’il traverse, tout ce qu’il a fait pour s’en sortir, et qui n’a pas bien fonctionné bien entendu.

À chaque fois, ma réponse est la même et c’est pourquoi j’ai décidé de faire cet article accompagné d’une vidéo dans lequel je vais vous partager la solution la plus aisée et la plus directe pour en finir pour de bon avec la dépendance affective et plus généralement la souffrance dans votre vie.

Car Oui, quelle que soit votre situation difficile, de dépendance affective ou une autre forme de souffrance, par expérience, je sais qu’il est bien possible de vous en sortir.

Et même si cela dure depuis des années, même si vous avez l’impression d’avoir déjà tout essayé et que rien n’a fonctionné. La dépendance affective n’est pas une fatalité. Il existe une solution toute simple pour sortir de ce cauchemar, cette solution, c’est

tout simplement de vous faire accompagner.

Pourquoi est-ce si important de vous faire accompagner si vous voulez vraiment passer une vie plus heureuse, dans l’autonomie affective, à aimer et à être aimé dans des relations saines ?
Ma réponse ci-dessous dans cette vidéo :

Pour en finir avec la dépendance affective : faites-vous accompagner !

Pour résumer, sortir de la dépendance affective, c’est cesser de faire ce qui ne fonctionne pas pour aller vers ce qui fonctionne vraiment.

Voici ce que font les gens pour sortir de la dépendance affective et qui ne fonctionne pas :

  • Ils lisent des livres ou ils regardent des vidéos sur la dépendance affective. C’est un bon début, cela peut aider jusqu’à un certain point, car cela vous donne une bonne compréhension intellectuelle. C’est pour cela que je fais ces articles et ces vidéos. C’est un bon départ, mais c’est tout à fait insuffisant pour vous libérer de la dépendance de façon durable.
  • Ils tentent d’appliquer des outils par eux-mêmes et sur eux-mêmes. C’est une belle intention et cela semble une bonne idée, car s’auto-accompagner peut être un premier pas vers l’autonomie affective. Malheureusement et en général, j’ai observé que dans le meilleur des cas, cela amène juste un soulagement temporaire ou une rémission de la dépendance affective.
    La raison pour laquelle cela ne fonctionne pas, c’est qu’il est difficile d’avoir de la juste distance pour s’opérer soi-même. C’est la même raison qui fait que quand un chirurgien a besoin d’être opéré, il va voir un de ses collègues. Prenez votre dépendance au sérieux en considérant que ce dont vous avez besoin, c’est d’un soutien de qualité et donc que si vous êtes dépendants, vous n’êtes probablement pas à même de vous l’apporter.
  • Ils vont voir un spécialiste, mais pas le bon. Ainsi, un psychiatre, par exemple, n’est généralement pas qualifié pour vous aider sérieusement. Hormis le cas des psychiatres qui se sont ouverts à la dimension de la Conscience, la psychiatrie conventionnelle s’occupe avant tout de la psychopathologie, c’est-à-dire de mettre le nom d’une maladie psychique sur vos troubles, puis de vous administrer des médicaments qui vont masquer les symptômes sans traiter la cause réelle. C’est pour cela que je reçois régulièrement des émails de personnes découragées parce qu’elles sont allées voir des psychiatres ou autres thérapeutes non qualifiés et que cela n’a pas arrangé leur situation de dépendance.

Que de temps, d’argent et d’énergie perdus à souffrir, alors qu’en étant accompagné de manière appropriée, en quelques séances seulement, ces personnes verraient le bout du tunnel en cheminant dans la confiance vers l’Amour Authentique et des relations saines sur la base d’une autonomie affective.

Si vous vous sentez prêt à en finir enfin avec la dépendance affective, alors être accompagné est de loin le chemin le plus direct et le plus aisé que je connaisse, à condition bien sûr que :

  • votre désir de vous libérer de la dépendance soit sincère.
  • vous choisissiez un thérapeute compétent, qui est une expérience réelle de la libération de la dépendance affective (et qui ne soit donc pas lui-même dépendant par exemple) pour qu’il puisse vous accompagner avec une démarche qui soit appropriée pour vous.

Si vous souffrez de dépendance affective ou plus généralement de toutes autres sortes de dépendance, j’espère que ceci vous encouragera à oser entreprendre une démarche d’accompagnement qui peut tout changer si elle est sérieuse.

Vous pouvez guérir vraiment de la souffrance et la dépendance si vous vous en donnez les moyens. Vous avez juste besoin d’un coup de pouce, vous avez juste besoin d’un soutien de qualité en étant accompagné de là où vous en êtes vers là où vous aspirez à Être.

Cela demande juste un brin de courage et un zeste de foi.

Si cet article ou la vidéo ont suscité en vous des questions ou des commentaires, je serai ravi d’y répondre dans l’espace ci-dessous.

Je vous retrouve très bientôt pour explorer d’autres pistes sur le chemin du bonheur et de l’éveil de la Conscience, d’ici là, faites-vous Confiance, osez à la Vie et soyez Créateur, à très bientôt, Marc.

About Marc

Passionné par la vie, je partage mon expérience de l'éveil de la conscience et du développement du potentiel humain à la fois par ce blog et mon activité de coaching de l'Être.
This entry was posted in Vidéos and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Comment sortir de la dépendance affective ?

  1. Cécile says:

    Bonjour,
    J’ai commencé depuis 1 mois des séances avec un psychiatre, après avoir pris conscience que je traversais des états de dépendance affective qui me font souffrir (perte de sommeil et d’appétit, perte du contrôle de mes émotions,…)
    Cependant, je n’ai pas l’impression que cela m’apporte du mieux.
    Auriez vous des contacts à me donner, des personnes qui seraient apte à m’aider dans ce cas?
    Merci par avance

    • Marc says:

      Bonjour Cécile,

      c’est une très bonne chose que vous soyez pragmatique : on juge l’arbre à ses fruits. Certaines approches peuvent bous convenir et d’autres moins ou pas du tout.
      L’essentiel pour moi, c’est d’une part de choisir un accompagnant et ensuite une approche.
      Choisir l’accompagnant, c’est choisir celle ou celui avec qui vous vous sentez en confiance, avec qui cela résonne et dont la présence vous aide déjà à vous sentir mieux, avant même que tout travail soit commencé. Vous vous sentez comprise et le courant passe bien entre vous.
      Choisir une approche, c’est choisir une approche qui va à la véritable cause de la dépendance, qui à la fois pragmatique, constructive et va suffisamment en profondeur pour que vous vous sentiez de mieux en mieux et de plus en plus libre.
      Quand je choisis d’accompagner quelqu’un, je vérifie que ces 2 critères sont bien là, que je peux effectivement aider qui vient à moi, sinon je choisis de ne pas la coacher.

      C’est pareil pour vous, je n’ai pas de thérapeute, coach, accompagnant à vous recommander, mais je vous invite à tester plusieurs accompagnants en les sélectionnant sur ces critères, puis en vérifiant si cela vous aide vraiment à vous sentir mieux au bout de quelques séances.

      En effet, une approche effective donne des résultats vérifiables rapidement : il ne faut pas des années pour se libérer de la dépendance ni des dizaines de séances …

      Bien à Vous et je vous souhaite le meilleur pour trouver l’approche et l’Être qui sera vous accompagner vers cette liberté, Marc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.