Pour en finir avec l’auto-sabotage

Aoto-SaboteurNe vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certains problèmes dans votre vie reviennent encore et encore ? N’aimeriez-vous pas connaitre la raison principale de vos échecs ?

La réponse à ces questions est importante, car si vous comprenez l’origine de ces problèmes et échecs, vous saurez aussi comment y mettre fin.

Aujourd’hui, je vous propose la rediffusion audio d’une conférence qui répond en détail à ces questions.  En effet,

le 16 février dernier, pendant près de 1h30, j’ai donné avec Ana Sandréa une conférence sur le thème de l’auto-saboteur, ses origines et comment s’en libérer.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : l’auto-saboteur, ou plus précisément vos mécanismes intérieurs d’auto-sabotage sont la principale cause de vos échecs répétés.

L’auto-saboteur, c’est tout simplement la voix de la peur, c’est ce discours intérieur négatif et automatique. C’est cette petite voix dans la tête, qui se fait passer pour vous, n’est jamais satisfaite quoi que vous fassiez, vous décourage, s’inquiète, vous juge et vous critique.

Avant d’écouter de passer à la rediffusion de cette conférence, je vous invite à lire d’abord cet article de Ana Sandréa sur l’auto-sabotage qui vous donnera les bases essentielles pour appréhender cette conférence.

Si vous l’avez déjà lu, alors vous êtes prêt pour écouter la rediffusion de la conférence que j’ai découpée en quatre parties pour plus de facilité d’écoute. Comme bonus, j’ai ajouté quelques commentaires pour compléter chacune des parties.

J’ai aussi ajouté quelques commentaires pour résumer et compléter chaque partie. Ainsi, vous aurez à côté de chaque partie les éléments les plus importants pour que vous en tiriez le meilleur partie.

1. Qu’est-ce que l’auto-sabotage ?

Dans cette partie, avec Ana Sandréa, j’aborde au travers de nombreux exemples ce qu’est l’auto-sabotage et pourquoi il est aussi important de s’en libérer. En comprenant ce que sont ces mécanismes d’auto-sabotage, vous pourrez ainsi commencer à les identifier dans votre vie.

[audio:https://www.etrecreateur.com/audio/Conf-02-2012/01 – Qu’est-ce que l’auto-sabotage.mp3|titles=Qu’est-ce que l’auto-sabotage ?]

Retenez surtout de cette partie que l’auto-saboteur est un personnage imaginaire, une voix automatique, un mécanisme,  ce n’est pas Vous.  Tant que vous croirez que vous êtes l’auto-saboteur et donc que vous accorderez du crédit à tout ce qu’il peut raconter, votre vie ne sera qu’une succession de problèmes à résoudre. Pour vivre la vie de vos rêves, c’est votre vrai Vous qu’il vous faut écouter et non l’auto-saboteur.

Votre chemin de Vie vous mène à la rencontre de Vous-même, du vrai Vous. Mais avant de rencontrer ce vrai Vous, vous allez d’abord croiser ce que vous n’êtes pas pour y faire face et vous en détacher. Et en premier, vient l’auto-saboteur.

Maintenant que vous avez compris ce qu’est l’auto-saboteur et pourquoi vous en libérer, pour profiter au mieux de l’écoute de la seconde partie de cette conférence, je vous suggère de prendre un moment pour identifier des situations ou des comportements problématiques qui se répètent dans votre vie. Vous allez pouvoir les utiliser dans cette seconde partie pour identifier vos mécanismes d’auto-sabotage.

2. Comment repérer vos mécanismes d’auto-sabotage.

Dans cette seconde partie, j’entre dans le détail des mécanismes de l’auto-saboteur et je vous explique comment vous pouvez le repérer. Vous comprendrez aussi d’où il vient et quel est son rôle.

[audio:https://www.etrecreateur.com/audio/Conf-02-2012/02 – Comment reperer votre auto-saboteur.mp3|titles=Comment repérer votre auto-saboteur.]

Vous savez désormais comment repérer votre auto-saboteur et d’où il vient. Pour résumer, j’ai parlé de 3 facteurs qui permettent d’identifier l’auto-saboteur :

  1. Un dialogue intérieur négatif : critique, jugement, excuse, etc.
  2. Un sentiment de frustration, d’inquiétude, d’indécision, de confusion, de compulsion, …
  3. Une situation problématique qui se répète …

Un seul de ces facteurs indique la présence de l’auto-saboteur. Mais bien entendu, ils sont corrélés : le discours intérieur négatif entretient le sentiment désagréable, ce qui va amener une situation problématique à se répéter encore et encore jusqu’à ce que le mécanisme d’auto-sabotage qui l’a déclenché cesse enfin.

Et pour faire cesser ce mécanisme, il est nécessaire de comprendre que :

  1. Derrière les histoires que raconte l’auto-saboteur, il y a des fausses croyances, des croyances limitantes sur vous, sur les autres, sur la Vie…
  2. L’auto-saboteur est un mécanisme fondé sur la peur. C’est pour cela que vous ne vous sentez pas bien dès que vous adhérez à son discours.
  3. Ce n’est pas ce que dit l’auto-saboteur qui est important mais pourquoi il le dit. À la base de l’auto-saboteur, il y a des besoins insatisfaits, notamment un besoin d’acceptation. Il y a un appel à l’Amour, il y a un vrai message à écouter.
  4. Même si ce mécanisme d’auto-sabotage semble s’opposer à Vous, il y a une intention positive à la base. C’est seulement sa manière d’agir qui n’est plus appropriée. Et c’est Vous qui l’avez créé comme cela. C’est donc à vous de le recréer autrement.

3. Comment vous libérer de l’auto-sabotage

Dans cette partie, vous allez découvrir les 3 types d’auto-saboteur (issu du triangle dramatique de l’analyse transactionnelle), mais surtout, par quels moyens simples, comment vous pouvez vous libérer de son emprise.

[audio:https://www.etrecreateur.com/audio/Conf-02-2012/03 – Comment vous liberer de l’auto-saboteur.mp3|titles=03 – Comment vous libérer de l’auto-saboteur.]

Reprenez maintenant les situations où vous avez repéré qu’il y avait un mécanisme d’auto-sabotage en oeuvre et répondez à ces questions :

  1. S’agit-il d’un auto-saboteur de type “Victime” ? Ressentez-vous de la culpabilité ? Êtes-vous résigné ? Avez-vous l’impression d’être victime de personnes, d’évènements ? Ou que vous n’avez pas de chance ? Avez-vous l’impression d’avoir tort ?
  2. S’agit-il d’un auto-saboteur de type “Bourreau” (ou persécuteur) ?  Vous sentez-vous en colère ? Êtes-vous dans la critique ou le blâme ? En voulez-vous à quelqu’un pour ce qui vous arrive ? Avez-vous l’impression d’avoir raison ?
  3. S’agit-il d’un auto-saboteur de type “Sauveur” ? Vous sentez-vous supérieur aux autres ? Êtes-vous gentil ou sympathique pour plaire aux autres ? Avez-vous plein de “bonnes” raisons de faire ce que vous avez fait même si ce n’est pas aligné sur vos valeurs ou vos désirs profonds ?

Plus vous savez de quel type est cet auto-saboteur, dans quelle situation il se manifeste et comment il fonctionne, moins il a de pouvoir sur Vous. C’est la première clef pour vous libérer de l’auto-saboteur : le voir. Si vous le voyez, c’est que vous êtes conscient, et c’est aussi que vous n’êtes pas l’auto-saboteur.

Environ 50 % du travail nécessaire pour vous libérer de l’auto-sabotage consiste juste à observer ces mécanismes, car vous cessez alors de vous identifier à ceux-ci. Cette pratique a aussi l’avantage d’être la plus simple.

La prochaine fois que votre auto-saboteur reviendra, pour vous critiquer par exemple, contentez-vous juste de l’écouter. Ne dites rien ou juste “Ah bon ?”, restez présent et souriez-lui. Vous verrez que ce dialogue interne s’arrête tout seul quand il n’est pas alimenté, mais juste observer.

L’exercice qui consiste à donner un petit nom à votre auto-saboteur va aussi dans ce sens : si l’auto-saboteur a un nom, c’est qu’il n’est pas Vous. De plus, cela va vous aider à le repérer la prochaine fois qu’il viendra vous raconter ses histoires. Et si vous avez choisi un nom humoristique comme Ana le suggère, alors cela indique vous cessez de prendre ses histoires au sérieux, l’emprise de votre auto-saboteur va en être sérieusement diminuée.

Bien entendu, en fonction du type d’auto-saboteur auquel vous avez à faire, vous allez lui donner un nom différent. Vous devriez donc avoir au moins 3 noms correspondant aux 3 types d’auto-saboteur. Comprenez : il n’y a qu’un mécanisme d’auto-sabotage, mais votre auto-saboteur peut avoir bien des visages, c’est quand si vous en aviez plusieurs.

4. Questions et réponses sur l’auto-sabotage

Dans cette dernière partie, j’ai répondu aux questions que vous m’avez posées au sujet de l’auto-sabotage. Et j’ai aussi donné quelques pistes pour ceux qui veulent aller plus loin et en finir vraiment avec l’auto-sabotage dans leur vie.

[audio:https://www.etrecreateur.com/audio/Conf-02-2012/04 – Questions et reponses sur l’auto-sabotage.mp3|titles=04 – Questions et réponses sur l’auto-sabotage.]

Si vous avez envie d’aller plus loin, d’en finir avec les problèmes à répétition et de passer au cap supérieur dans votre vie, écoutez cette conférence est un bon début, mais ne suffira pas. Il est nécessaire que vous mettiez en pratique ces approches.

Et justement parce que les mécanismes d’auto-sabotage sont encore très actifs au début, il y a comme une force d’inertie à mettre en action ces outils qui pourtant, vont vous rendre la vie plus facile. Même si vous savez comment en finir avec l’auto-sabotage, l’auto-saboteur peut être très actif pour saboter votre volonté à vous libérer de son emprise.

De même qu’un avion, pour se libérer de la pesanteur, utilise plus de carburant au décollage qu’une fois qu’il est en altitude, vous libérer de l’emprise de l’auto-saboteur nécessite au départ une énergie bien plus importante qu’une fois que vous le connaissiez bien.

Pour vous libérer de l’auto-sabotage de manière aisée, vous avez juste besoin d’être soutenu pour y consacrer suffisamment de temps et d’énergie au début. Vous avez juste besoin au début d’obtenir quelques victoires face à votre auto-saboteur. Une fois que vous avez fait l’expérience que lorsqu’il intervient, c’est quand même Vous qui décidez, la partie est finie. Vous savez désormais que peu importe ce qu’il peut vous raconter par la suite, ce sera toujours des histoires auxquelles vous n’accorderez plus de crédits.

Salon les demandes, j’organise un séminaire de 2 jours pour vous aider à vous libérer de l’auto-sabotage. Basé sur du coaching de l’Être, en un seul week-end vous pouvez amorcer un changement décisif dans la libération de votre mécanismes d’auto-sabotage.

Vous aurez l’occasion d’identifier vos différents auto-saboteurs et de pratiquer les outils et approches qui vous conviennent le mieux.  Après quelques victoires face à votre auto-saboteur, vous repartirez avec un plan de coaching vous permettant de faire face par la suite aux situations d’auto-sabotage qui pourrait se présenter. Vous serez suffisamment autonome pour mettre en oeuvre ces outils par vous-même avec succès.

Contactez-moi pour en savoir plus sur ce week-end de libération de l’auto-sabotage. Si une date prochaine n’est pas disponible, je vous propose comme alternative une séance  de coaching de l’Être pour vous libérer de votre auto-saboteur. Oui une seule séance suffit, pas 10, c’est du coaching de l’Être, pas de la thérapie. Contactez-moi pour que nous prenions un rendez-vous qui vous convienne.

D’autre part, s’il vous reste des questions sur les mécanismes d’auto-sabotage, je serai heureux d’y répondre. Laissez un commentaire dans le champ ci-dessous pour poser votre question. J’y répondrai directement ou bien si j’ai suffisamment de questions, je ferai un bonus audio supplémentaire que je mettrai dans un prochain article.

About Marc

Passionné par la vie, je partage mon expérience de l'éveil de la conscience et du développement du potentiel humain à la fois par ce blog et mon activité de coaching de l'Être.
This entry was posted in Audio, Conférence and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

19 Responses to Pour en finir avec l’auto-sabotage

  1. Miroux Amélie says:

    Bonjour,

    Je n’arrive pas à écouter les parties 2,3 et 4 car il m’indique que le fichier n’est pas trouvé.
    Y a t-il un moyen de les retrouver ailleurs??
    La partie 1 m’a beaucoup intéressé et je reste du coup sur ma faim :(

    Merci pour votre réponse,
    A bientot

    • Marc says:

      Bonsoir Amélie,

      Merci pour votre commentaire.
      Après avoir fait quelques tests, j’ai constaté que sous le navigateur Internet Explorer ou Chrome, je ne pouvais pas télécharger les parties 2, 3 et 4 comme vous, alors que sous le navigateur Firefox que j’utilise habituellement, aucun problème.
      Grâce à vous, j’ai pu identifier que c’était un problème d’accent dans les noms des fichiers et je l’ai corrigé immédiatement.

      Vous devriez donc pouvoir désormais profiter de la suite de cette conférence.

      Bonne écoute et au plaisir, Marc.

  2. LAVIELLE says:

    le son de la partie faite par la voix espagnole est désagréable, la conférence de marc suffit car elle est claire
    merci

  3. Lison Duval says:

    Félicitations! Super intéressant et très utile. Merci, merci, merci.

  4. Kling says:

    Bonjour
    Je commençais à mettre en pratique cet élément « ne pas lui accorder de crédit » et je vous découvre tous les deux avec toutes vos explications simples (Ana Sandrea et Marc Fleuriet, le coaching de l’âme, les vidéos…) !
    C’est une bonne chose pour moi de trouver un écho positif sur la réalité de ces souffrances accumulées et non traitées qui nous influencent bien trop souvent et qu’on ne s’explique pas forcement ! J’y ai trouvé un peu plus de confiance et de clarté dans ma démarche personnelle parce que je partage vos opinions sur le sujet.
    Bravo pour votre travail et merci pour votre générosité 0°)
    Marcange

    • Marc says:

      Merci pour vos encouragements Kling,
      c’est avec Joie que je partage ce qui m’a moi-même aidé à vivre aujourd’hui Libre et à partir de l’Amour que Je Suis, le partager, cela fait partie de ce qui donne du sens à ma vie et j’apprécie d’autant quand je constate que cela a pu contribué et que ce souffle de Conscience se répand ainsi d’Être en Être.

      Belle continuation et Bien à Vous, Marc.

  5. deleilah says:

    Bonjour
    (je n ai pas les accents clavier anglais)
    Je cherche a arreter mes AS…mais j avoue c’est difficile…j essaie sincerement
    ils sont forts ces AS…souvent je me retrouve avec mes dialogues imaginaires..a demontrer que j avais raison..que je suis la specialiste…je sais de quoi je parle je bosse tellement pour etre au niveau. Et eux sans efforts savent tous et racontent n importe quoi…je m enerve des que je recois une remarque negative et injustifiee..voire ridicule..quand la personne en face ( le chef en general) ne sait pas quoi dire..et je suis viree…enfant j ai supporte avec le sourire les insultes des gens des profs des eleves…des flics…j ai eu peur de ma soeur…pour elle j etais nulle..pour ma mere…pareil…mais j avais moins peur de ma mere…on surnommait ma soeur Hitler…enfin…je cherche…j ai l impression que je vais etre rejetee je crois..j ai de l humour….je suis seule aujourd hui…personne a qui parle…je suis partie a l etranger pour bosser… et je suis viree…( je devais obeir a une jeune coptee par un pere influent tres influent)…je n ai droit a rien…je sis au fond du trou…mais je cherche..car quelque part je suis dans cette situation d echec…encore une fois…ni compagnon ni famille ni boulot …et a force de demenager j ai pas d amies..surtout toujours des problemes…je suis trop negative je crois meme si je raconte des blagues mes livres je suis pleine d energie…mais je ne rayonne pas etc…je suis crispee je crispe les autres..je ne sais..pas..je ne sais plus…je pleure c est bon signe…mon oeil gauche fait mal…je sais que je ne m aime pas suffisamment..je cherche l amour de ma mere…surement…elle n aimait pas les filles..pas vraiment..et…je suis isseu d une famille nombreuse…je n ai pas trouve ma place dans ma famille ni dans la societe… j essaie d etre dans le present …car je suis rongee par le passee au fond comme ma mere…( elle se retrouve seule a force d insatisfaction critiques etc..j ai essaye de l aider sincerement….un jour elle m a demande de ne pas revenir..pour laisser la place aux autres…qui ne viennent jamais…mais elle les attend…). Terrible mais je ne peux la forcer a me donner une place…egale dans son coeur…elle est ainsi..ma soeur est belle comme elle , forte comme elle, mariee etc…je suis « fragile » moche elle deteste me cheveux, mon nez mes yeux…tout!! sauf mon sourire …. preference garcon fille , cela remonte surement a son enfance ( ce n est pas de l imaginaire….elle se comporte ainsi avec les petits enfants…oublie les filles…embrasse les petits garcons..c est violent ….elle nie mais..) . l image negative depuis l enfance aux yeux de ma mere ensuite a l ecole ( basanee frisettes.. donc sale etc..)…cela j en suis impregnee je suppose car souvent je sors mal coiffee etc…et parfois super elegante et tout le monde est surpris…j oscille entre ces deux images…maintenant je dois trouver des solutions pour garder un poste ne pas m enerver pour des remarques futiles…je ne vis plus car je recherche du boulot….demain je vais aux services sociaux..c est horrible je suis docteur…imaginez…je ne trouve pas de boulot…j ai 50 ans…un enfant…l heure est grave et j avais l ahbitude de dire je suis une warrior, je suis toujours dans le conflit…comme enfant..la maison c etait la guerre…l impression que j en avais…la guerre…entre les grands…entre maman et mes soeurs…etc…j ai fui mais…j ai pris cette guerre avec moi je crois…j ai voulu mourir….je le suis au fond…je ne vis pas …je suis dans un passe…ou dans un futur qui n existe pas…absente… »guerre presente » « guere » presente….les mots les non dits…deviennent mes maux…du jour..je soliloque…depuis trop longtemps…je n arrive pas a accepter…je suis viree mais la gosse de riche elle…garde son poste meme si elle raconte n importe quoi ( toujours avec un sourire miel…du fiel en elle)…la societe prefere cela. je refuse…je me bats et je me detruits…je suis detruite…car pourquoi se battre…et ne pas utiliser leurs armes…ou mieux…ne pas me laisser toucher…prendre du recul….de la distance…ne pas leur accorder tant ( temps) d importance…..je suis mal…. »male? »..je voulais etre un garcon….je me suis perdue ….de vue ( mon oeil me le dit…)…j essaie de controler de comprendre…de bousculer les certitudes chez les autres…mais je crois avoir rien compris…rien ….je suis mon propre ennemi…je suis dans mon piege…et il ne tient qu a moi et surtout de l aide exterieure…pour me sortir des meandres….de ces autosabotages…ca tourne toute la journee…meme quand je cours…je m epuise en pensees negatives…et pourtant pour fuir j ecris de la poesie…des textes humouristiques…ils sont la a dormir sur mon ordi…comme moi…je vis derriere un ecran…je dois passer de l autre cote du miroir….ecrire me fait du bien…j ai l impression de parler a quelqu un…comme dans mes dialogues imaginaires avec mes collegues ou ma famille….tous sont aux abonnes absents…mais je continue…c est « nul » perte de temps…mais…c est en moi c est si fort si present!! aie aie aie…je tourne en rond je ne troune plus rond…

    • Marc says:

      Bonsoir Deleilah,
      Beaucoup de pensées, beaucoup d’histoires, la Vie réelle est tellement plus simple.
      Ce n’est pas vous qui tournez en rond, mas toutes ces pensées autour d’un moi illusoire.
      Vous pouvez changer tout cela si cela ne vous convient pas, mais je ne lis pas dans votre message l’élan et la décision pour vous libérer de ces auto-sabotages.
      Ecrire vous fais sans doute du bien, mais c’est insuffisant.
      A vous de voir, soyez heureuse, …

  6. deleilah says:

    J ai reussi a arreter de fumer j ai reussi a perdre 25 kg je continue a faire le yoyo de +-3kg… j ai reussi mes etudes…alors que j etais censee etre a l usine…
    je ne vis pas…je cherche du boulot.. je me forme …sur des tas de sujets…

    quand j aurai un boulot….je m occuperai de moi j irai en vacances j ecrirai mes poemes je me ferais jolie pour rencontrer quelqu un etc….je suis expert chomeur et celibataire depuis des annees….quelle horreur..

    mais je ne garde pas de boulot…je finis par entrer en conflit avec certaines personnes..celles qui a mes yeux ne sont pas legitimes…a leurs postes..
    par exemple….elle sont chefs…pas moi…pourtant je ne me sens pas chef…mais j ai un cote dominateur…mon expertise…est a mes yeux legitime et cela devrait etre reconnue…Je m entends bien avec certaines personnes celles qui dominent le sujet..et ces personnes en general, ne cherchent pas a me critiquer surtout et pour rien……je realise aussi que parfois je cherche a montrer a l autre ses manques…et c est surement desagreable…ma franchise est brutale…

    j aide les gens….je me suis fait des « amies » comme ca…mais comme m a dit une RH…je ne m occupe pas de moi…je m ignore du moins j ignore mes besoins…
    meme mon dernier amant….il etait au chomage malade….nocif pour moi j ai cru pouvoir l aider maitriser la situation….il etait « fou »…lui mme le reconnaissait…
    j avais besoin d une presence…j etais si seule…
    comme pour mon premier amant…je ne comptais pas pour eux…pas du tout

    je sais que j ai du charme de l esprit…et pourtant je sors avec les laisser pour compte de la societe….ou ceux pas disponibles ….alors echec doux leurres…cercle vicieux

    depuis 25 ans!! j ai change de pays 5 fois, j ai ete licenciee 4 fois, mis fin a des contrats sous le coup de la colere,… tribunal …c est brutal…

    je suis a bout…je sais que c est moi…mon estime…demain je vais aux services sociaux…pour obtenir de l aide…je suis a l etranger je n ai pas droit au chomage…et mes economies ont fondu….et je prends le temps de lire car je ne peux plsu chercher de boulot j y arrive plus je suis trop senior trop ceci ou cela….
    j ai peur peur peur….

    il neige je vais faire de la luge avec ma fille…j essaie de repondre present…a certaines de ses demandes…pas facile…

    je ne parle a presque personne depuis plus de 6 mois..je ne vois personne je suis vraiment seule…c est dur…mais si je m en sors…cette fois il faut regler les AS….

    la meme chose est arrivee a 15-16 ans…la guerre a la maison…ma soeur avait fugue
    pas d amis a l ecole, j avais pris 20kg des vetements moches nous etions pauvres …j ai voulu mourir…chaque matin chaque minute…insutes des eleves moqueries insultes de ma mere elle deteste les grosses…meme aujourd hui… une terrible solitude…

    alors le calme…le faux calme…car a l interieur je me bats…

    je vais y arriver….mais je dois oter mes pieges mes AS

    egoiste j ecris…ici…mais vous pouvez effacer…

    ne pas pleurer devant ma fille…

      • deleilah says:

        Bonjour

        Merci je vais tenter de comprendre ce que signifie « moi illusoire »…qui je suis vraiment? qu est ce que je veux..de la vie pour moi pour ma petite famille..

        je cherche vraiment a trouver une solution
        je passe a cote de ma vie je souffre je pleure c est bien

        mais le chomage…la solitude en pays etranger c est difficile

        j essaie de mettre a jour mes autosabotages
        je ne suis pas seule (celibataire) au chomage encore une fois…
        par manque de chance…je m en rends bien compte

        maintenant…j’ecris pour ne pas sombrer et passer le temps…cela me fait du bien…
        sinon on se jette d un pont..ou se pend…a trop tirer la corde..ou avancer sur uen corde raide cela finit par donner d etranges idees…

        mais je vais prendre ce pont pour aller de l autre cote…
        le cote positif de la vie, m’accrocher a cette corde pour ne pas tomber…c est le fil de la vie..
        j ai un enfant cela me retient…et me pousse aussi plus loin
        belle journee

        • Marc says:

          Bonjour Deleilah,

          ce « moi illusoire », c’est qui vous imaginez être. Ce Que Vous Êtes Vraiment, c’est la Conscience.
          Ce que vous voulez Vraiment, c’est être vraiment heureuse.
          Voyez si ces propositions de réponses résonnent en vous.

          Ainsi, la solution est en Vous et non hors de Vous. Oui, ce n’est pas facile, mais c’est possible. Vos conditions de vie, de travail, etc. sont difficiles, mais le plus difficile, c’est de rester dans la souffrance, pas d’entreprendre une démarche sur Soi qui peut tout changer.

          En fait, souffrir est une excellente raison pour changer en mieux. Écrire vous fait sans doute du bien, mais c’est insuffisant si vous voulez vraiment en finir avec ces autosabotages et vivre heureuse.

          Voulez-vous continuer à vivre cet enfer jusqu’au restant de votre vie ?
          Pourquoi vous contenter juste d’un entre-deux, de supporter cette vie difficile alors que vous pourriez avoir une vie heureuse ? Les choses vont changer quand Vous allez changer.
          Cela va juste vous demander de vous intéresser à votre monde intérieure, comme je l’ai dis : à qui vous êtes Vraiment et qui vous croyez être.

          C’est la clef du salut, bon courage, à vous de jouer, tout est là, bien à Vous, Marc.

  7. deleilah says:

    si j’avais des droits au chomage ou une aide j irais voir un psy, suivre un programme…

    mais je suis dans un pays ou tant que mon compte n est pas au minimum je ne percois rien…je suis en mode…economie…et recherche d emploi ( 50 ans! pas facile)

    c est peut etre un autosabotage…mais j avoue j ai peur d etre a la rue a mendier si je ne trouve pas de poste…avec mon CV ils ne me prennent pas a l usine…et j avoue je n ai pas envie de faire des menages…j en ai fait jeune…
    allez j arrete il faut faire le menage dans ma tete…oter les scories..

    • Marc says:

      Bonjour Deleilah,

      Oui vous avez raison : il faut faire le ménage dans votre tête. C’est là le siège du malheur, c’est là où tout se joue.
      Les circonstances extérieures, l’âge ou l’argent ne sont pas les vrais problèmes, mais des conséquences d’une manière de penser, d’un état d’esprit.

      Ainsi, vous pourriez retrouver un travail qui vous convient bien plus facilement en voyant les choses autrement.
      Rien ne vous empêche pas d’entreprendre une démarche intérieure et libératrice, c’est votre choix.

      Donc, même si en ce moment vous ne pouvez investir dans un bon psy ou coach, vous pouvez tout à fait commencer à entreprendre cette démarche par des livres, ou par des articles ou des vidéos sur Internet.

      Choisissez les personnes et les contenus en qui vous avez confiance et qui vous inspirent, c’est la clef. Et aussi ceux dont vous vous sentez prête à mettre en application les principes et les conseils exposés.
      Car cela va vous demander, bien entendu, de pas seulement lire ou visionner, mais aussi de mettre en application. Votre vie va alors changer pour le meilleur, de l’intérieur vers l’extérieur.

      C’est-à-dire que c’est votre manière de voir les choses, avec plus de recul et de confiance qui va d’abord changer, même si vous n’avez pas plus d’argent ou pas encore d’emploi.

      Sachez aussi que le manque d’argent est une mauvaise excuse, il existe des groupes de paroles, des thérapeutes du Coeur, du coaching solidaire dont la participation financière est symbolique.

      C’est ce que je comprends au travers de vos propos, c’est que vous vous trouvez bien seule face à tout cela. Et c’est pour cela que ma première recommandation est de sortir de votre isolement, de trouver des ressources humaines avec qui vous allez pouvoir partager^dans la bienveillance du Coeur, trouver du soutien et cela vous rendra les choses bien plus faciles.

      En cherchant un peu, vous pouvez trouver ces êtres qui sauront vous accompagner à retrouver votre Joie de vivre, il existe des tas de possibilités.

      Bon courage et confiance pour la suite, qui est entre vos mains, Marc.

  8. deleilah says:

    je crois comprendre un peu

    Je suis dans « moi seule contre tous »…

    je dois etre moi seule avec moi et pour moi…
    accepter les autres…leurs differences…sans tenter de changer resister a ce qui est..
    mais je peux changer certaines de mes facons d etre….doucement mais surement
    j ai arrete de boire de fumer..mais mes addictions aux AS….
    c est plus complique….
    ahoaooaoao dur

    • Marc says:

      Bonjour Deleilah,

      Oui, c’est cela, c’est un schéma de pensée limitant « je suis seule contre tous », c’est la séparation, la racine de la souffrance. C’est pourquoi je vous recommande de vous relier aux autres, de partager, d’être écouté avec bienveillance et aussi de pouvoir recevoir des autres. C’est peut-être la première étape pour vous, briser le mur de la solitude et du silence.
      C’est très dur de vouloir s’en sortir et avancer seule. Comme tout être humain, vous avez besoin de connexion, de lien, de vous sentir appartenir à une famille, à une communauté de Coeur.
      Vos propos démontrent que vous êtes lucides, vous avez cette sagesse.

      Voyez justement que si vous souhaitez vraiment que ce chemin devienne moins compliqué et de moins en moins compliqué, faites ce chemin ensemble et non seule.

      Belle continuation et plein de bonheur et de belles rencontres sur ce chemin Deleilah.

  9. Thierry says:

    Marc, je lis votre sujet sur le saboteur. tres interessant. vraiment.
    Je suis coach, notamment en coaching de projets et je vais utiliser cela tout bientôt, avec le droit à l’erreur. Ce saboteur me semble un tres bel outil pour pour ceux qui ont du mal à se mettre à la place de l’autre, ou, au contraire, ceux qui s’y mettent trop ou mal, et qui veulent apprendre à confronter (constructivement) au lieu de fuir, ou ceux qui ont du mal à etre clairs pour ne pas vexer… Ils ne vexent pas, mais ils n’aident pas, ni eux, ni l’autre..

    Surtout, je voudrais vous remercier car, sans doute a cause de mon coté sauveur, je suis triste de voir que trop de messages restent sans réponse sur d’autres blogs ou dans d’autres environnements, alors que vous répondez à tous.. Il me semble tres important que chacun reçoive une réponse, sinon, ce chacun a juste l’impression de ne pas exister, ce qui est du pain beni pour son saboteur…
    Merci, donc.

    • Marc says:

      Avec Joie Thierry, merci pour votre commentaire constructif. Je réponds de mon mieux, et c’est aussi important pour moi que chaque message puisse recevoir sa réponse, dans la limite de ma disponibilité et de mes compétences en tous cas.
      L’intention ici est d’établir un dialogue et que chacun puisse trouver des éléments qui l’aident à avancer dans son propre cheminement.

      Bien cordialement, au plaisir d’échanger, Marc.

Répondre à Miroux Amélie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.