Osez Être Pleinement Vivant : Oui Osez !

Osez Être SoiIl est maintenant temps d’aborder l’élément essentiel de la démarche qui va vous permettre d’Être Pleinement Vivant et de vous révéler.

Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez pourquoi rien en se passera de très différent dans votre vie tant que vous n’aurez pas mis en oeuvre cet élément et comment le mettre en oeuvre dès aujourd’hui si vous le désirez.

La première partie de cette vidéo vous permettra de vous défaire de toutes les (mauvaises raisons) de remettre votre bonheur à plus tard.

La seconde partie vous montrera comment par un nouveau processus simple et applicable dès aujourd’hui, dans la continuité de celui que vous avez vu dans le précédent article (et la vidéo qui l’accompagne).

C’est pourquoi je vous recommande avant de passer à la suite de cet article, de regarder d’abord les premières vidéos de cette série sur l’art d’Être Pleinement Vivant.

Vous trouverez ensuite quelques conseils supplémentaires en dessous de cette vidéo pour vous donner les meilleures chances d’accomplir ce pas décisif. La voici :

Osez Être Pleinement Vivant : Oui Osez, Osez Être Vous !

Première partie : pourquoi Oser est nécessaire

Maintenant que vous avez vu cette vidéo, vous comprenez sans doute mieux pourquoi l’élément essentiel dans une démarche pour Être Pleinement Vivant, c’est Oser. Car la seule manière d’être sûr que cette démarche fonctionne vraiment  pour vous, c’est bien d’oser la mettre en application.

N’attendez pas de miracle : si ce miracle n’est pas déjà arrivé tout seul, alors le meilleur moyen, c’est de le créer. Si vous ne vivez pas déjà la vie à laquelle vous aspirez au fond de Vous, il va vous falloir faire face aux peurs, aux croyances, aux conditionnements, aux habitudes, aux auto-sabotages, au déni de Soi et les traverser en osant.

Oser est le seul moyen réaliste pour devenir le Maître Créateur de votre Vie et de votre bonheur. C’est tout à fait logique, si vous faites ce que vous avez toujours fait, alors vous obtiendrez des résultats similaires à ce que vous avez toujours obtenu.

C’est en osant faire de nouvelles expériences, en osant faire de nouvelles rencontres, en osant dire et vivre votre Vérité que votre Vie va vraiment se transformer. C’est en osant Être Créateur plutôt que victime, en osant choisir l’Amour plutôt que la peur, la Vérité plutôt que l’ignorance, la Liberté plutôt que les conditionnements.

En fin de compte, Oser, c’est Oser Être Soi, oser vous révéler, oser vous aimer. En ce sens, cela rejoint ce que j’ai déjà indiqué dans l’article “Le Courage d’Être Soi”. Oser demande du courage, parce qu’il n’y a que le premier pas qui coûte, que le premier pas qui compte, celui qui vous fait sortir de l’inertie et de la torpeur du non-vivant.

Quand vous comprenez que “Oser” n’est pas une option, mais votre libre choix, nécessaire pour engager la démarche qui vous fera revivre, revivre ce bonheur d’Être Vivant et pleinement Vous-même, alors vous êtes prêt.

Êtes-vous prêt à oser et donc à décider de vous engager maintenant dans une telle démarche qui vous fera revivre ?

Ou bien vous reste-t-il encore des croyances, des résistances, du déni de Soi ou des peurs auxquels vous ne voulez pas encore faire face ?

Par exemple, ce mot “s’engager” peut susciter une réaction de retrait ou de refus pour certaines personnes. Et ceci, bien que cet engagement se fasse seulement face à l’Être profond, pour honorer votre Coeur et vos Valeurs les plus essentielles.

Et comme il y a encore tant d’autres raisons issues des parties de nous-mêmes conditionnés par la peur pour ne pas Oser Être Soi et s’engager sur un chemin d’éveil de la Conscience, je reviendrai dessus dans le prochain article. Vous y trouverez des moyens supplémentaires pour contourner les principales objections à ne pas s’engager dans une démarche qui ne peut que vous faire du profondément du bien.

Mais en attendant, je vais supposer que vous avez compris qu’Oser est votre plus belle opportunité et que le plus grand risque serait de ne pas oser, et donc de laisser décider par défaut les conditionnements limitants à votre place.

Dans ce cas, vous êtes prêt à Oser prendre votre vie en main et la question suivant est alors “Comment Oser ?”.

Deuxième partie “Comment Oser face aux peurs”

Si “Oser” était si facile, tout le monde le ferait déjà. Oser semble, à tord ou à raison à la fois risqué et difficile. C’est normal, car après tout, le moment où il est le plus utile d’Oser, c’est quand vous êtes dans un état “Mort-Vivant”, donc quand vous êtes coupés de vos ressources intérieures. C’est pour cela que même si vous savez maintenant que c’est en osant que vous allez redevenir vivant, une approche pour rendre plus aisé d’“Oser” vous sera bien utile.

Grâce à l’approche que je vous présente, le “Aisé-Oser”, vous serez quoi faire au moment décisif où il bien plus facile de ne pas oser qu’oser. Vous verrez que même en étant dans un état non-vivant, vous avez encore et toujours le choix d’Oser et de prendre une direction qui exprime mieux ce que vous êtes Vraiment.

Cette approche repose sur 2 clefs.

Première clef de l’approche “Aisé-Oser” : traverser la peur

Traverser la peurLa première clef permet de résoudre l’obstacle de la peur. Cette clef part du constat que si la plupart des gens n’osent pas, c’est qu’ils ressentent de la peur. Ils interprètent donc la peur comme un signal leur disant de ne pas oser y aller, de fuir ou au moins de ne pas agir.

La clef est donc de changer le sens que vous donnez à la peur. Au lieu de l’interpréter comme une raison de ne pas oser, réalisez que ce n’est qu’un simple indicateur comme la jauge d’essence de votre voiture.

Ici, la peur est un signal corporel, des sensations dans votre corps, comme vous pourrez le constater directement depuis votre expérience : il y a de la peur dans votre corps sous forme de sensations corporelles.

Ces sensations corporelles vous indiquent que vous atteignez une limite, une limite par rapport à la réalisation de votre potentiel, par rapport à votre niveau d’Être plus ou moins Vivant. Comprenez aussi que ces sensations corporelles de peur sont en fait la Vie qui remonte à la surface. La peur vous indique donc la juste direction pour devenir plus vivant. Si vous traversez ces sensations corporelles de peur, vous les verrez reprendre leur forme originelle d’élan de Vie

Si vous rebroussez chemin, alors vous allez maintenir le statu-quo, et nourrir une identité limitante : la partie de vous qui croit que vous n’êtes pas capable d’aller au-delà.

C’est donc le moment du choix : si écoutant votre Coeur et vos aspirations profondes, vous faites un pas au-delà de cette limite, alors vous allez libérer un peu plus votre potentiel, et devenir plus Vivant.

La peur est donc un signal qui vous indique où se trouve votre liberté, qui vous dit vas-y. Au lieu d’interpréter la peur comme une raison de ne pas y aller, comprenez que c’est justement parce qu’il y a de la peur que vous devriez y aller et oser.

Pour résumer cette première clef, à partir d’un état où vous vous sentez non-vivant et où vous aspirez à Être ou vivre dans cette situation un état qui exprime mieux votre vrai potentiel (paix, joie, Amour, détermination, courage, clarté, authenticité, etc.) :

  • Soyez honnête, reconnaissez qu’il y a de la peur en vous.
  • Constatez que ce ne sont que des sensations dans votre corps, ressentez là. C’est déjà là le début du courage, le début de Oser : oser ressentir la peur pour ce qu’elle est vraiment.
  • Comprenez que ces sensations corporelles sont juste de précieuses indications. Elles vous disent : si tu aspires à aimer, Être Créateur, libre, heureux et vivant, alors vas-y, ose.

La peur étant désormais votre meilleur allié pour “Oser”, voyons le deuxième obstacle et donc la deuxième clef pour Oser.

Deuxième clef de l’approche “Aisé-Oser” : Action immédiate inspirée

Seul le premier pas compteLe deuxième obstacle que rencontre la plupart des gens pour Oser, c’est l’inertie ou la force des habitudes limitantes, ce sont les fameuses “Résistances”.

Oser semble être un effort surhumain, lié à une faible estime de Soi. Il est donc bien plus facile de refaire ce qui a déjà été fait des centaines de fois par habitude, qui consiste d’ailleurs souvent à ne rien faire du tout, plutôt qu’à oser donner une nouvelle réponse inédite, spontanée, inspirée et créative qui vous ramène à un état plus vivant.

C’est pour cela que la clef est dans l’action immédiate et inspirée.

Pourquoi une action immédiate ?

Pour éviter le piège de la rumination mentale et de la procrastination, de se mettre à réfléchir, de peser le pour et le contre au lieu d’oser et d’agir. Plus vous allez passer de temps à vous demander quand vous allez oser, comment vous allez oser, s’il faut vraiment oser, etc., plus cela deviendra difficile d’oser.

Les seules choses vraiment utiles pour vous préparer à oser, ce n’est pas de réfléchir, mais de ressentir la peur au niveau des sensations corporelles et de vous donner les permissions nécessaires pour oser agir vers ce qui compte pour vous .

Cela a l’avantage de ramener votre attention de la tête au corps (et les états non-vivants sont “dans la tête”) et de faire “murir” votre élan à oser en lâchant les résistances.

J’ai déjà parlé de comment se donner des permissions et de l’action immédiate dans l’article précédent avec le processus de la “Double-Permission”. 

Ici, j’ai à coeur de vous donner quelques précisions supplémentaires pour approfondir ce “Comment Oser” par l’action immédiate. Les voici :

  1. ressentez la peur sous forme de sensations corporelles (rappelez-vous des indications de la première clef ci-dessus),
  2. donnez-vous les permissions nécessaires en vous reliant à votre aspiration à libérer votre potentiel de vie,
  3. puis  osez et agissez tout de suite en laissant jaillir une action simple et réalisable immédiatement qui exprime une de vos qualités d’Être ou une de vos Valeurs essentielles.
    Votre but ici n’est pas de changer la situation, mais d’exprimer le meilleur de votre potentiel de Vie.

Il s’agit seulement de faire un pas dans la bonne direction, aussi petit soit-il. Ce n’est pas a grandeur du pas qui compte, mais la direction que vous choisissez.

Souvent, pour oser faire un pas sur leur chemin du bonheur, les gens ne savent pas par quoi commencer. Mais tout devient simple si vous choisissez une action immédiatement accessible aussi simple soit-elle. Contentez-vous de ce qui est possible sur le moment.

J’avais déjà suggéré dans l’article précédent une action corporelle comme un changement de posture, une respiration consciente, un sourire, un geste ou un mot manifestant votre intention de Vie, parce que ces actions sont accessibles, quelle que soit la situation.

Dans le développement personnel, ce concept s’appelle “Sortir de sa zone de confort” (qui est cette zone d’habitude où vous n’êtes plus vivant) et l’action immédiate et réalisable s’appelle la méthode des petits pas (le terme japonais “Kaizen” est aussi utilisé).

Énormément de choses ont déjà été dites et écrites au sujet de la méthode des petits pas. Le principe est d’amorcer le changement progressivement, pas à pas, une action réalisable immédiatement à la fois. Donc, si oser vous semble encore trop difficile, réduisez l’ampleur du pas, mais passez quand même à l’action.

Cette manière de procéder rend votre chemin vers le bonheur faisable et aisé. En faisant un pas, même minuscule vers votre bonheur, vous êtes en train d’amorcer un cercle vertueux.

Peu à peu, les obstacles fondent devant vous, car il existe toujours une action réalisable que vous pouvez entreprendre pour aller plus loin et donc exprimer un peu plus votre potentiel. Au fur et à mesure que vous évoluez pas à pas et en Conscience, vous allez vous rendre compte que vous êtes capable de transformer toutes situations, ce qui va renforcer la confiance en Vous.

La manière d’utiliser la méthode des petits pas est similaire dans le domaine de l’éveil de la Conscience à celle du développement personnel.

L’apport principal de l’éveil de la Conscience est de préciser que l’action doit non seulement être immédiate, mais qu’il est essentiel qu’elle soit aussi inspirée.

La raison est que si l’action ne surgit pas de votre inspiration à heureux et Vivant, alors elle va surgir d’une résistance sous la forme d’une exigence du type “Il faut que j’ose …” ou bien “Je dois agir maintenant” …

Je vous recommande d’allez lire l’article Cessez de faire cette erreur fatale pour bien comprendre que vous forcer à oser est contre-productif et ne vaut guère mieux que de ne pas oser du tout.

À la place, je vous recommande de partir de votre inspiration, de votre enthousiasme. Reliez-vous à votre Coeur et posez-vous la question : que suis-je prêt à faire maintenant qui honorerai qui je suis vraiment ?

Je ne saurai trop insister sur ce point, car si les message comme “Passez à l’action”, “Faites-le Maintenant”, “Tremblez, mais oser”, etc. sont répandus et répétés suffisamment dans le milieu du développement personnel, d’où part cet élan à oser et agir est souvent négligé.

Rappelez-vous de ceci, cela peut changer votre vie : ce n’est pas l’action qui est importante, mais la qualité de l’élan sur laquelle repose cette action. Une action fondée sur la peur, le manque, le déni de Soi ne vous rendra pas plus vivant. Mais si vous osez à partir de votre Coeur, c’est le vrai sens du mot courage (la force du Coeur), alors Oui, vous devenez plus vivant, plus vous-même.

Et maintenant, osez

Il reste d’autres obstacles et d’autres subtilités dans l’art d’oser pour devenir plus vivant et j’aurai l’occasion de les aborder dans de prochains articles. Mais vous en savez déjà assez pour expérimenter cette démarche, oser et vérifier comment elle vous permet d’être de plus en plus vivant.

En particulier, indiquez-moi dans l’espace ci-dessous si l’approche “Aisé-Oser” vous a aidé à avancer vers ce qui est précieux pour vous. Y-a-t-il encore des situations où vous n’arrivez pas à oser faire même un tout petit pas ?

Cela me permettra de vous donner des indications supplémentaires pour dénouer les cas particuliers ou pour vous donner de nouveaux outils.

Et si vous êtes prêt à vous immerger dans l’énergie d’Être Pleinement Vivant pour l’intégrer profondément en Vous, alors je vous invite à participer au grand stage d’état que j’organise : http://www.etrecreateur.com/stage-d-ete-osez-etre-pleinement-vivant/
C’est le moment de vous inscrire.

Je vous dis à très bientôt pour un nouvel article sur l’art d’Être Pleinement Vivant, Marc.

About Marc

Passionné par la vie, je partage mon expérience de l'éveil de la conscience et du développement du potentiel humain à la fois par ce blog et mon activité de coaching de l'Être.
This entry was posted in Bonheur et bien-Être, Être Pleinement Vivant, Les bases, Vidéos and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Osez Être Pleinement Vivant : Oui Osez !

  1. Clarys says:

    Bonsoir,
    Depuis quelques jours, j’explore vos videos, elles me valent bien des séances de psychothérapie. Merci beaucoup! Je sens que je commence à voir ma vie bien diféremment et je vois vraiment ce que j’ai à modifier en moi pour sortir de mon schéma de vie complexe (chômage, contrat court, précarité…)
    je serais intéressée de savoir ce que vous pensez du rapport à l’argent ou plutôt pourquoi certaines personnes connaissent toujours des problèmes d’argent plus ou moins graves avec de la souffrance à ce sujet et d’autres personnes sont sur les rails de l’abondance financière ou tout semble acquis. Je me pose souvent cette question et je serai intéressée de voir votre point de vue à ce sujet. Est ce que ce sujet entre aussi dans les thèmes que vous êtes susceptible de traiter.
    Bien cordialement,
    merci beaucoup.
    Clarys

    • Marc says:

      Bonjour Clarys,

      voici mon point de vue sur la relation à l’argent.

      D’une part, l’argent est une manière d’extérioriser Ce Que Nous sommes. Ainsi nous souffrons de manque, manque de sécurité, manque affectif, manque d’estime et de confiance, alors ces manques peuvent se refléter comme des manques d’argent.
      Ensuite, la relation que nous avons avec l’argent est un aspect de la relation que nous avons avec la Vie et donc avec nous-mêmes.

      Donc si nous nous percevons et percevons la Vie comme abondante, l’argent circulera aisément dans notre Vie.
      Plus nous serons en gratitude pour ce que nous avons et pour ce que nous sommes, moins l’argent sera un problème.
      Dans la mesure où notre relation à l’argent est un reflet de la relation avec nous-mêmes, le point le plus essentiel pour améliorer notre relation à l’argent est d’apprendre à se connaître et à s’aimer.

      Enfin, l’argent représente aussi une énergie d’incarnation, lié en particulier aux 3 premiers chakras. Ainsi, une relation difficile à l’argent indique qu’au moins un de ces 3 niveaux de Conscience n’est pas équilibré.

      Le sujet de l’argent entre dans les thèmes que je traite, car je m’occupe de la cause de la cause, c’est-à-dire de la relation à Soi.

      S’occuper de la relation à Soi permet de résoudre à la fois les problèmes d’argent, de dépendance affective, les blessure d’enfance et en général toute la souffrance de la Vie et de ce qui empêche de se sentir Vivant et de s’épanouir véritablement.

      S’occuper de la relation à Soi est selon moi le chemin le plus aisé, le plus direct et le plus efficace pour résoudre les problèmes d’argent et autres. C’est la manière la plus sûre pour vivre heureux que je connais. Et c’est bien plus intelligent que d’apprendre des stratégies financières ou autres : un manque intérieur ne peut être comblé qu’en entrant en contact avec la Source de Ce Que Nous Sommes.

      En espérant que cet éclairage contribue, je vous souhaite une belle continuation, Marc.

      • Clarys says:

        Bonjour Monsieur Fleuriez,

        Merci beaucoup pour vos commentaires. En effet, tout ce que vous expliquez correspond à ma façon de ressentir les choses.
        J’ai beau travailler la sophrologie, faire du reiki, faire du qi gong (qui m’apporte beaucoup), voir un psychiatre, je me bloque sans arrêt à la vie tout me panique et j’ai pourtant la volonté de travailler. En psychothérapie on me propose de participer à des ateliers en art-thérapie, et pareil, je me bloque j’ai peur de me voir. Là ou je n’ai pas la volonté, c’est faire véritablement ma vie en « quittant ma famille » c’est un acte hyper douloureux pour moi et je ne sais pas comment l’aborder. Je ressens en fait un sentiment d’abandon insupportable à ce moment là. Il faut pourtant que j’y parvienne sinon je vivrais sans arrêt des « galères » de vie et je n’en veux plus. Finalement je sais que tout cela tient à moi et à mes efforts mais j’ai souvent l’impression de m’essoufler. C’est comme si je ne m’acceptais jamais et pourtant les gens me trouvent hyper interressante, chaleureuse…il y a toujours un décalage entre ce qui émane de moi et mon profond intérieur.Que me conseillez vous? Je suis prête à prendre un rdv individuel par téléphone.

        • Marc says:

          Bonjour Clarys,

          La base, c’est la connaissance de Soi. Il s’agit donc de travailler sur la cause des causes, ce que vous êtes Vraiment, car tant que la véritable cause de vos tourments ne sera pas identifié, les solutions ne seront que palliatives et temporaires.

          La sophrologie, le Qi Gong, tout cela peut aider, mais sans le travail en profondeur sur la véritable cause, cela revient à donner du poisson à celui qui a faim, sans lui apprendre à pêcher : cela soulage, mais c’est sans fin.

          Si vous êtes prête à entamer ce genre de démarche, alors envoyez-moi un message privé via le formulaire de contact ( http://www.etrecreateur.com/contactez-marc-fleuriet/ ) en me transmettant vos coordonnées téléphoniques et vos moments de disponibilités pour que nous ayons un entretien téléphonique. Celui-ci vous permettra les possibilités de bénéficier de cette démarche.

          Dans la Joie d’échanger avec vous, bien cordialement, Marc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.